Le 2 octobre marqua une date fatidique dans l'histoire des chemins de fer français: le Paris-Bourg St Maurice et St Gervais et le Luxembourg-Strasbourg-Nice s'en sont allés. Un coup de balais de plus dans la maigre flotte des trains de nuits français...

Ultimes poussières survivantes, l'"Occitan" (à l'époque où les grands trains portaient encore des noms) Paris-Toulouse, avec ses tranches Paris-Rodez-Albi (week-end uniquement jusqu'à Albi) et Toulouse-Latour de Carol, le Paris-Briançon et le Paris-Port Bou sont pour l'instant maintenus, au moins jusqu'au changement de service en décembre 2016 pour le Paris-Port Bou et le Paris-Albi.

Pour la énième fois, déplorons ces fermetures, mais réjouissons-nous aussi de ces prolongements à rallonge qui font le bonheur des passionnés!

Le Port Bou-Paris Austerlitz au départ de Cerbère, le 4 août 2016. Un train de nuit menacé et prolongé jusqu'au prochain changement de service, en décembre prochain, sans certitude qu'il sera maintenu.

La fin des Intercités de Nuit 4283 Strasbourg-Nice/4382 Nice-Strasbourg

Au revoir les St Gervais et BSM...

 

A bord de l'Albi-Paris... Le 25 septembre 2016.

©Ferrovi11, octobre 2016