En premier plan, revenons sur ce qu'est vraiment une bourreuse. Une bourreuse est un engin utilisé pour la maintenance de la voie: le compactage du ballast entre les traverses (bourrage), le nivellement et le dressage (positionnement en alignement). Elles servent aussi à controler la géométrie des voies.

Je vais vous présenter dans ces lignes un bourreuse particulière, car très récente, et aussi car j'ai pu en voir une du même type que celle décrite dans le dernier numéro de Ferrovissime paru dans la même période. Ce magazine m'a donc beaucoup aidé pour la rédaction de cet article.

Il s'agit des bourreuses 108-16 gs/4 (photo ci-dessus, gare d'Albi-Ville le 28/04/15), construites par Framafer à partir de 2013. Je ne vais pas me lancer dans une grande description technique, mais plus visuelle. Ces bourreuses sont en fait constituées de deux parties: le module de bourrage, et le wagon intégré. Le module de bourrage possède le poste de conduite, et, entre-autres les 16 bourroirs. Le wagon, quand à lui, possède le groupe électrogène, le réservoir de carburant, la balayeuse et les installations d'enregistrement de la géométrie des voies.

Les caractéristiques des 108-16 gs/4:

  • vitesse HLP (Haut Le Pied): 100 km/h
  • effectifs: 19
  • masse: 71t
  • longueur: 27,83

  

Le wagon intégré et les bourroirs, au nombre de 16.

  

Quelques autres aperçus.

Le module de bourrage.

Une 108-16 gs/4 en action!

Le 25 septembre 2015, 17h15, une bourreuse 108-16 gs/4 marqua l'arrêt en gare d'Albi-Ville, accompagnée d'une voiture de cantonnement UIC couchette. Elle effectuait sans doute une opération de nettoyage de la voie sur la ligne, car la balayette du wagon d'accompagnement tournait.

Arrêt de la bourreuse 108-16 GS/4 à Albi-Ville

 

 

Toutes photos sauf mention contraire:

©Ferrovi11, 28 avril 2015 en gare d'Albi-Ville

Source infos techniques: Ferrovissime n°75