Le 3 juin dernier avait eu lieu une coulée de boue, ravagant une partie de la plateforme au départ de la ligne Morlaix-Roscoff. Le couperet de mort de cette "petite ligne" est-il tombé ?

On se souvient du triste accident du pont de l'Estanguet, sur la ligne Pau-Canfranc en 1970 qui avait stoppé définitivement le trafic entre Bedous et Canfranc. La ligne Morlaix-Roscoff est-elle en train de vivre le même scénario ? Déjà menacée depuis longtemps, cette ligne TER déjà limitée à 40 km/h est sur la liste noire des lignes classées UIC 7 à 9 (les "petites lignes"), et son avenir était déjà bien sombre jusqu'à cette journée du 3 juin 2018.

Glissement de terrain

D'importantes précipitations ont provoqué des inondations à Morlaix, et, à Sainte Sève, c'est même une coulée de boue qui s'est engouffrée sous le pont de la RN 12, dans le même sillon que la voie ferrée. La plateforme, terre et ballast compris, a été entièrement emportée, ne laissant que la voie, pendant dans le vide. Un évènement assez spéctaculaire, dont on se serait sans doute passé par les temps qui courent...

 

Capture d'écran de la vidéo pendant la coulée de boue le 3 juin (Le Télégramme)

Pendant que la coulée de boue ravageait le terrain, un X 73500 était engagé sur la ligne, sur un TER. Sa présence aurait pu motiver une réouverture de la ligne, pour son retour par les rails. Mais c'est une évacuation routière qui a été choisie, avec transbordement sur une remorque spéciale. Une pratique devenue de plus en plus courante ces dernières années chez la SNCF, qui n'hésite plus à envoyer certains matériels à la casse, par la route, la solution la plus économique.

Réouverture ?

Les travaux de dégagement de la voie et de rebouchage du ravin sont actuellement en cours : les rails sont enlevés par coupons et le terrain sera sécurisé. Mais, toujours pas de repose en vue... Et le scénario le plus probable, désormais habituel, est la "suspension", suivant la logique de la SNCF. Ce glissement de terrain a donc été le coup de grâce pour une ligne déjà en danger, et il est dur d'espérer revoir un jour les trains rouler sur la ligne.

 Sources / captures d'écran :

Morlaix - Morlaix-Roscoff. Le dernier train a quitté la ligne... par la route

Le 3 juin dernier, le TER qui faisait Roscoff-Morlaix avait été bloqué à la suite de la coulée de boue à Sainte-Sève. Mercredi 20 juin, ce train, le dernier à avoir circulé, a quitté la ligne par la route. La voie, totalement fermée depuis les inondations n'a donc plus de TER.

https://www.letelegramme.fr
Morlaix - Sainte-Sève. La voie ferrée endommagée déposée

Le torrent d'eau et de boue qui s'est abattu le 3 juin, au lieu-dit les Quatre-Vents, à Sainte-Sève, a occasionné de très gros dégâts sur la voie ferrée. Depuis ce mercredi matin, des ouvriers sont à pied d'œuvre pour déposer les rails endommagés.

https://www.letelegramme.fr

D'autres photos ici :

la ligne effondrée par la pluie

ci-joint un lien twitter, une vidéo de quelques secondes, qui montrent une partie de la voie effondrée par les pluies torrentielles situé à sainte-sève https://

http://railbreopdl.forumactif.org