Dès janvier 2018, les travaux de renouvellement de la ligne entre Carcassonne et Limoux vont reprendre. Mais la section Limoux-Quillan est aujourd'hui plus qu'en danger !

Aujourd'hui, la situation concernant l'avenir de la seconde moitié de la ligne est encore assez floue : la fiche horaire ne mentionne aucune "suspension" de trafic au delà du 26 mars 2018, date du retour des trains. Mais des bruits courent comme quoi les TER n'iraient pas après Limoux après ces travaux... Et, récemment, un détail est venu renforcer les craintes : toujours aucun sillon n'a été commandé pour les TER entre Limoux et Quillan après le 26 mars !

3 novembre 2017 : le TER Carcassonne-Quillan du soir vient réveiller la gare d'Espéraza, plongée dans l'ombre et le froid de cette soirée d'automne...

Cela ne confirme pas pour l'instant la suspension officielle de la ligne, car il est encore possible et facile d'obtenir des sillons sur ce genre de ligne... Mais la situation s'obscurcit de plus en plus, et un scénario similaire à celui qui a touché la ligne Rodez-Séverac est à craindre. Plusieurs rapports indiquent ainsi que l'état trop vétuste de la voie ne permettrait pas le retour des trains et que des travaux sont nécessaires.

Ces évènements ne semblent pas pour autant inquiéter certains élus de la vallée, qui, comme Pierre Castel, le maire de Quillan, voient déjà une voie verte sur la ligne. Car si elle ferme, il faudra attendre quelques années pour la réouvrir, si la volonté y est. D'après l'élu quillanais, les chances sont maigres : "la ligne ne pourrait être remise en circulation avant cinq ans. Le temps d'oublier qu'il y avait un train". Nous aurons le temps de revenir sur les propos paradoxaux du maire de Quillan...

Un TER Quillan-Carcassonne file vers Alet après avoir quitté Couiza en avril 2017.

On peut donc se poser la question de l'avenir pour le rail en Haute Vallée de l'Aude : la ligne est abandonnée par les pouvoirs publics depuis de nombreuses années, et seuls 2 aller-retours la parcourent, sauf le dimanche, alors que l'on note 4 aller-retours entre Carcassonne et Limoux (sans les deux trains prolongés pour Quillan). L'habituel bus TER complète évidemment la desserte... Alors que des trains pourraient très bien être prolongés jusqu'à Quillan, car la clientèle ne manque pas. Mais, pour Pierre Castel, à cause du train, les habitants désertent Quillan pour aller faire leurs courses à Carcassonne, et ainsi encourager la fermeture des commerces locaux ! Une mentalité qui en dit long sur la vision à long terme de certains de nos élus, heureusement minoritaires sur la ligne tandis que la Région ne prévoit pas encore d'abandonner définitivement tout idée de projet de renouvellement de la ligne.

©Ferrovi11, décembre 2017

Ligne Limoux-Quillan : deux maires favorables au réaménagement

Avec des arguments différents, les maires de Quillan et d'Espéraza plaident pour un réaménagement de la ligne Limoux-Quillan. Le premier, Pierre Castel, maire de Quillan, ne fait plus mystère de sa position, comme il l'a exposé à la dernière réunion de l'ALF.

https://www.ladepeche.fr
Ligne ferroviaire Carcassonne-Quillan - Sénat

M. Roland Courteau attire l'attention de Mme la ministre, auprès du ministre d'État, ministre de la transition écologique et solidaire, chargée des transports sur la ligne ferroviaire Carcassonne-Quillan dans l'Aude et plus particulièrement sur certaines informations faisant état d'une menace de fermeture du deuxième segment Limoux-Quillan.

https://www.senat.fr