Le viaduc du Viaur a fêté ses 115 ans le samedi 16 septembre. De nombreuses festivités étaient programmées, avec notamment la venue d'un train spécial organisé par l'ACPR 1126 de Toulouse.

Passage peu après Marssac sur Tarn du train Toulouse-Naucelle, le 16 septembre.

La 141 R 1126 devait être de la partie, mais c'est finalement la BB 66304, seconde locomotive de l'association, qui a assuré le train spécial Toulouse-Naucelle pour les 115 ans du viaduc du Viaur. Parti de Toulouse le samedi matin, il a atteint Carmaux sans encombre sur les coups de 10h20, pour y stationner durant quatre heures avant de repartir pour Naucelle et revenir sur Toulouse dans la nuit.

La BB 66304 et ses huit voitures et le fourgon chaudière attaque la rampe qui va mener la rame sur le plateau du Ségala. La vitesse va petit à petit descendre pour se stabiliser à 30 km/h au vu de la longueur de la rame... Le train est vu à Lescure d'Albigeois.

Indisponible, la 141 R n'était donc pas sur le train, à cause de problèmes d'homologation pour la circulation sur le réseau ferré. Des problèmes que l'on espère bientôt résolus, mais aucune date ne peut être pour l'instant donnée. La rame emmenée par la BB 66304, dans une livrée particulière et pas vraiment d'origine n'était tout de même pas dénuée de charme. A Carmaux, les voitures DEV Inox rappelaient bien les voitures du Parisien Paris-Carmaux d'il y a 20 ans... Plus qu'un souvenir aujourd'hui, à l'heure où le train est suspendu pour cause de détournement et de travaux.

Carmaux : le train est arrivé depuis quelques dizaines de minutes déjà, mais tous les voyageurs ne sont pas encore descendus...

La circulation du train spécial et l'organisation des festivités à Tanus a visiblement été un succès au vu du nombre de personnes transportées. Les gares de Carmaux et de Naucelle ne devaient pas avoir connues une telle animation depuis des décennies ! Entre les fanfares et discours officiels, l'activité ne manquait pas dans la gare carmausine : Carole Delga et le directeur SNCF Mobilités Occitanie étaient notamment présents.

Ambiance rétro à Carmaux, que les voitures Inox fréquentaient encore il y a une vingtaine d'années.

Le viaduc du Viaur sous les feux de la rampe ! Le train spécial franchit l'ouvrage dans l'après midi du 16 août. (©DGL)

Devant l'importance des festivités et leur succès, le rail a réussi à faire parler de lui, grâce au viaduc du Viaur. Mais on ne peut que regretter que certains évènements, parfois aussi historiques comme la suppression, provisoire on l'espère, du train de nuit Paris-Carmaux-Albi, se soient faits dans le plus grand silence, par manque de diffusion dans les médias locaux notamment...

©Ferrovi11, septembre 2017