Après avoir remplacé une grande partie des trains des CC 72100 sur la ligne 4, les nouvelles rames Coradia B 85000 s'installent désormais comme prévu sur les Intercités Bordeaux-Nantes...

 

Le 8 août 2017, le B 85041 vient de franchir l'imposant viaduc de Cubzac pour se diriger vers Bordeaux, son terminus. (©Anthony Querleau, DR)

Les BB 67400 de Bordeaux commencent à perdre du terrain sur leurs plus gros trains, les Intercités Bordeaux-Nantes. L'arrivée des B 85000 devait en effet être opérative à la fin de l'été, ou tout du moins début septembre : mais depuis le 6 août, au moins un AR est assuré en Coradia. On attend donc la suppression totale des rames tractées au fur et à mesure des livraisons des nouvelles rames par Alstom.

Passage à Gauriaguet du train 3831 Nantes-Bordeaux, assuré par les B 85041 et 47. (©Anthony Querleau, DR)

La situation du parc des BB 67400 bordelaises à l'avenir est encore inconnue : le Ventadour Bordeaux-Ussel a été supprimé provisoirement cet été, et son passage en automoteur est prévu, sans connaître toutefois de date précise. Le train de nuit Paris-Rodez-Albi reste le dernier train conservé à ce jour par les 67400 après la disparition des rames tractées Bordeaux-Nantes, même si les BB 75300 pourraient remplacer les vieux diesels comme elles l'ont fait sur les ICN Paris-Briançon. Ici aussi, aucune confirmation.

Le 6 août, alors que la première rame Coradia vient d'être mise en service sur la ligne, un Nantes-Bordeaux assuré par une UM de BB 67400 En Voyage entre en gare de La Rochelle Ville.

Une page de l'histoire ferroviaire est donc en train de se tourner sur une ligne qui a longtemps été le domaine des lourds diesels pour les trains de voyageurs comme de marchandises, même si à ce jour ces derniers restent toujours assurés par des locomotives diesels.

©Ferrovi11, août 2017