A partir de mai 2017, d'importants travaux de renouvellement des voies auront lieu de nuit sur le POLT (Paris-Orléans-Limoges-Toulouse). Même si les circulations de jours ne seront pas impactées de manière importantes, les circulations de nuit, elles, ne pourront pas transiter par cet axe central.

Les trains de nuits sont principalement concernés: le Paris-Toulouse, Paris-Rodez-Albi, Paris-Latour de Carol, Paris-Hendaye seront donc détournés par la ligne Paris-Bordeaux, y compris pour le Paris-Rodez-Albi qui gardera tout de même son parcours final par Brive. C'est sans doute ce train qui verra son parcours le plus modifié, passant ainsi par des lignes désertées par les trains de nuit il y a déjà longtemps. En effet, le train sera repris en traction diesel à partir de Coutras, passant donc par Périgueux pour rejoindre Brive et atteindre sa destination finale; Rodez en semaine et Albi les week-ends. Un détournement par Toulouse aurait pu être envisagé, mais causant tout de même un allongement de parcours non négligeable. Le temps des trains de nuit entre Albi et Toulouse est donc bien révolu, après la disparition en 2007 du dernier nocturne empruntant cette portion de ligne, le Paris-Capdenac-Carmaux, survivant du Paris-Capdenac-Toulouse disparu en 1980.

Le Paris-Rodez-Albi à son arrivée à Albi-Ville, le 5 novembre 2016.

Mais le plus important sans doute, c'est le maintient de ces trains, à une époque où pour de simple question de coûts, la SNCF aurait pu tout simplement supprimer ces derniers express nocturnes...

Les amateurs de rames tractées, suivant l'heure de passage sur l'itinéraire de détournement, pourront donc profiter d'une deuxième relation en BB 67400 entre Coutras et Périgueux, en plus de l'habituel Ventadour Bordeaux-Ussel. Mais oui, nous sommes en quelque sorte revenus à la belle époque où express de jour et de nuit transitaient sur les lignes diesel! Hélas, c'est sans doute la dernière occasion de voir de telles circulation.

Passage à Albi-Madeleine du retour de la rame vide du Paris-Albi sur Rodez, le 21 janvier 2017.

©Ferrovi11, février 2017