On jette. Tout simplement. Pas de recyclage, non, on jette. Après une remise à neuf complète de la ligne en 2006 et un maintient en l'état parfait par les Chemins de Fer de l'Hérault, la section finale Maurelhan-Cazouls de la ligne Colombiers-Cazouls (34) a été désaffectée le 1er janvier 2017 et va être entièrement déposée pour en faire une voie verte.

Unique survivante du réseau local des Chemins de Fer de l'Hérault qui comptabilisait à l'origine 202 km de rails, la ligne Colombiers-Cazouls fut construite en deux parties, dont Maurelhan-Colombiers en 1913 et Béziers-St Chinian en 1877. Fermée aux voyageurs en 1935, elle a pu rester ouverte au détriment de ses soeurs grâce à un important trafic marchandise avec notamment les Etablissements Julien (réparation des wagons citernes) à Cazouls. C'est ces derniers qui alimentaient une grande partie du trafic jusqu'à aujourd'hui, assuré par la RDT13 (Régie Départementale des Transports des Bouches du Rhône).

Le faisceau de voies de la gare de Cazouls qui accueillait principalement des wagons citernes en réparation. Remarquez la propreté des installastions.

Rénovée entièrement par le département de L'Hérault, la ligne a des allures de chemin de fer moderne. Pas une herbe sur la voie, des canivaux en béton, des socles de leviers d'aiguilles en béton et peints en jaune et noir, un matériel dédié et bien entretenu, etc. Aujourd'hui, on a du mal à croire qu'une partie de cette ligne puisse fermer... Et pourtant, grâce à la volonté du maire de Cazouls, la section Maurelhan-Cazouls va être déferrée pour voir naître une énième voie verte.

La Région avait pourtant annoncé des perspectives de trafic avec la recherche d'un OFP (Opérateur Fret de Proximité) pour reprendre le trafic sur la ligne après la cessation d'activité administrative des Chemins de Fer de l'Hérault. Mais apparemment, la commune de Cazouls en a décidé autrement et a sauté sur cette situation pour que la section soit désaffectée, avec en complément une suppression d'emplois.

On peut tout de même se réjouir que ce ne soit pas la totalité de la ligne qui ferme. Maintenant, il reste à trouver un opérateur rapidement. Lequel serait le mieux adapté? On pense à Régiorail Languedoc-Roussillon, opérant sur la région au niveau local, mais d'autres pourraient émerger. Pour l'instant, rien n'est encore décidé.

Une partie du matériel de service des Chemins de Fer de l'Hérault à Cazouls.

La partie est donc belle est bien en partie perdue pour une ligne avec de belles perspectives d'avenir. Mais le gâchis est chose courante chez les politiques, et apparemment, ni le réchauffement de la planète, ni l'économie ne sont des choses concrètes pour eux.

Les Chemins de Fer Départementaux sont une nouvelle fois amputés, après 145 ans de bons et loyaux service, pliant sous la volonté des politiques. Merci à eux.

(Midi Libre)

Pour plus d'informations sur la ligne:

Chemins de fer de l'Hérault - Wikipédia

Créée en 1868, la Compagnie des chemins de fer d'intérêt local du département de l'Hérault construit et exploite dans ce département des lignes ferroviaires complétant les dessertes mises en place par la Compagnie du Midi et le PLM. Elle obtient la concession d'une première ligne entre Montpellier et Palavas, ouverte le 6 mai 1872, qui rencontre immédiatement le succès.

https://fr.wikipedia.org

Sources: Wikipédia et article Rail Passion n°153 juillet 2010 "Les Chemins de fer de l'Hérault, un petit départemental en terre languedocienne" p.56 à 61

©Ferrovi11