Les Y 7100/400 forment une grande famille de locotracteurs dans la SNCF. Construits à partir de la fin des années 1950 par plusieurs constructeurs (Billard, Decauville, Moyse, De Dietrich), ils ont eu une carrière longue, et manoeuvrent, pour certains, encore aujourd'hui.

Le 22 février 1990, à Granague (31), deux Y 7400 se dirigent vers Toulouse.(ph ©F.Pous)

Toujours à Granague, le 30 mars 1990, l'Y 7738 passe en gare avec un wagon d'inspection des ouvrages d'art. (ph ©F.Pous).

Présents sur toute la SNCF, ils formaient la plus grande série de locotracteurs de la SNCF: 698 engins furent livrés entre 1958 et 1972. Aujourd'hui, ce sont, avec les Y 8000, les derniers locotracteurs en service commercial de la SNCF. Ils n'opèrent quasiment plus dans l'activité fret, mais les exemplaires restants sont utilisés par l'Infra et les dépôts, comme engins de manoeuvre Locma.

Histoire:

Tournons-nous plutôt vers le passé, et ce pourquoi ils étaient conçus.

Avant la SNCF, les anciennes compagnies s'étaient déjà tournées vers le diesel, notamment pour les engins de manoeuvres, destinés à remplacer les engins vapeur. De petites séries de locotracteurs furent commandés, et, en 1938, la SNCF hérita d'un parc hétéroclite de locotracteurs. Elle lança alors une campagne d'unification, comparable à celle des autorails par exemple. Les Y 6200 apparurent, forts de 353 unités, dans la gamme de puissance de 150 ch.

Les Y 7100 sortirent ensuite en 1958 pour les premiers. Les Y 7400, très similaires mais plus puissants, sortirent eux plus tard, à partir de 1963. Ils étaient principalement utilisés comme engins de manoeuvre, ou pour effectuer des trains de dessertes. Certains assuraient aussi des trains de voyageurs, mais la chose était plus rare.

 Un Y 7100 en livrée d'origine stationne en gare de Caudiès de Fenouillèdes (66), sur la ligne du TPCF, en février 2015.

Même lieu, même date, ici c'est l'Y 7672 en livrée Arzens qui stationne.

 

A Toulouse, le 4 décembre 1986, un Y 7400 stationne en compagnie d'un Y 2400 ainsi, qu'au second plan, d'un Y 6400. On peut voir, aux côtés de l'Y 7400, une grue Cockerill 85t, et, tout à gauche, une automotrice de ramassage modernisée. (ph ©F.Pous)

C'est à la fin des années 1990 que les radiations débutèrent, et elles continuent encore aujourd'hui. Les Y 8000, plus récents, les ont majoritairement remplacés dans l'activité Fret, mais avec le déclin du fret ferroviaire en France, de plus en plus d'engins sont relégués à l'activité Infra, où se trouvent déjà les Y 7100. Certains Y 7100/400 sont aussi rachetés par des entreprises privées, et utilisés comme engins de manoeuvres.

La plaque de constructeur d'un Y 7100...

Une seconde vie

Mais une seconde vie leur fût donnée, en 2013, lors de la mise en service des Y 9000. Ces locotracteurs, conçus pour l'Infra, sont en fait la modernisation des Y 7100, dont ils ne reprennent que le châssis. Ils sont plus modernes, au nombre de 110 exemplaires et peuvent circuler, contrairement aux Y 7100, en Unité Multiple (UM).

Dans les années 2000, un projet de modernisation avait déjà été essayé: l'Y 06051 Tracthys. Il s'agit en fait de l'Y 7798, victime d'un incendie, qui fût équipé d'un nouveau moteur et d'une transimission hydrostatique. Il assura son service uniquement à Limoges. Sa période d'utilisation fût très courte, puisque en 2001, cet engin fût victime d'un incendie (encore!) et remisé à Brive.

1) A Rivesaltes (66) en avril 2015, un Y 7100 appartenant à Régiorail stationne en gare. Les engins de Caudiès (images plus haut) connaîtront la même utilisation. 2) En février 2015, l'Y 9005 est vu à Carcassonne (11). Il fait partie des 110 engins modifiés à partir du châssis d'anciens Y 7100/400.

1) L'Y 7851 est vu à Saint-Etienne (42) en 2012. Il est équipé d'un conduit d'épuration de l'air, pour pouvoir opérer dans des tunnels (voir article WIT).

2) L'Y 7108 sert d'engin de manoeuvre pour le matériel conservé à la Cité du Train de Mulhouse (67). Il stationne dans les emprises du musée en 2011.

Principales caractéristiques:

-Masse: 32t pour les Y 7100, 31,7t pour les Y 7400-Moteur: Poyaud 6 PYT, PYT 2, PZT 1 et 2
-Transmission: hydromécanique-Puissance: 110 kW pour les Y 7100, et 130 kW pour les Y 7400-Vitesse limite: 54 km/h pour les Y 7100, 60 km/h pour les Y 7400, et 80 km/h en acheminement (chaînes de transimission déposées)

Source: Ferrovissimo n°8, avril 2005

©Ferrovi11, décembre 2015, photos historiques ©F.Pous, que je remercie vivement pour le prêt de ces trois photos.